• Lilys et le sapin

     

     

     


    Mon petit bébé d'amour, tu m'as tellement manqué aujourd'hui encore...

    Ce n'est pas vivable parfois... vraiment... j'avoue que c'est vraiment dur !

     

    Je cherche encore dans tous les albums, dans les anciennes photos, si je n'en trouve pas, parmi toutes les centaines de photos qu'on a à la maison... j'en ai encore trouvé 3 de nos vacances à Carnac... en 2004... seulement 3. tu te rends compte.

    On ne t'a pas beaucoup pris en photo, mais je me souviens combien on profitait de toi pendant les vacances... on s'amusait tous les 3 sur la banquette, c'était génial... mais on ne pensait pas à prendre des photos... c'est idiot... on profitait, c'est tout...

    Donc je dois écrire mes souvenirs, au fur et à mesure, pour ne pas les oublier.

     

    J'ai eu envie cet après-midi, de faire un slide de ces photos de toi, qui admirais mon sapin du noël 2005. Tu avais l'air si intéressé, que j'ai pris mon appareil et j'ai photographié mon Titi... encore et encore...


    Tu étais beau mon bébé !

     

    Je ne sais pas si je vais faire un sapin, cette année... je ne pense pas.

    Ce sera triste sans toi. On t'achetait toujours un petit cadeau...

    Je me souviens, ton dernier noël, je t'ai acheté une souris dont tu te fichais royalement... et je t'ai pris exceptionnellement des friandises au fromage. Exceptionnellement, car tu n'avais droit qu'aux croquettes du vétérinaire... alors je me méfiais beaucoup.

    Mais aujourd'hui, je suis contente de te les avoir achetées, tu as eu tes bonbons que tu adorais tellement, ils ne t'ont pas rendu malade et tu étais heureux de les avoir...

    Tu savais où on les avait mis et tu te plaçais tout collé au meuble, en nous regardant et en miaulant tout doucement... en un quasi inaudible miaulement.

    Nous craquions de te voir faire çà... Tu nous menais par le bout du nez, mon ange !

    Tu étais tout fou lorsqu'on allait les chercher et qu'on t'en donnait... tu te léchais les babines tellement longtemps après, çà nous faisait bien rire !

    Mon Titi d'amour... quel vide tu laisses... c'est pas possible !!!

     

    En plus, quand on t'offrait ton cadeau, tu avais vraiment l'air de comprendre que çà t'était destiné... tu te mettais par terre, décontracté... l'oeil vif, pendant qu'on ouvrait tout doucement le paquet cadeau... tu tendais le cou pour renifler et tu bougeais tes oreilles tout le temps, l'air très intéréssé... comme on aimait faire durer le plaisir...

    Et puis quand on te tendait ton cadeau, tu tournais ta petite tête sur le côté, tu prenais ton jouet et d'un coup, tu te jetais sur le côté pour martyriser la pauvre souris ou la pauvre peluche... c'était très drôle à voir... on a beaucoup éprouvé de plaisir à te voir ainsi, heureux. J'avais vraiment l'impression que tu comprenais que c'était un cadeau !

    Tu étais drôle, car toutes les p'tites souris, balles, bidules à cordes que je pouvais acheter, tu les reniflais un peu et tu les boudais au bout de quelques minute... alors qu'un bout de ficelle faisait toute ta joie. Et devine ? Encore une fois, je n'ai aucune photo de çà, tellement on s'amusait ! Pourquoi penser à prendre des photos quand on est heureux à s'amuser ? Eh bien c'est maintenant que j'y pense... et c'est trop tard !

    Tous ces souvenirs... tous ces petits et grands bonheurs... merci mon petit amour.

    Merci pour tout çà... c'était le bonheur !

     

    Tu étais vraiment un amour, j'ai tant perdu, tant perdu... j'ai tellement de chagrin !

     

    Tu participais à nos dînners, bien sûr... toi aussi.

    Déjà que d'habitude, tu avais ta chaise à table. Tu ne réclamais pas, tu te contentais de rester couché dessus pendant qu'on mangeait... ou de temps en temps, quand il y avait une odeur de fromage ou autre qui te tentait, tu te levais et tout mignon, tu nous regardais, balançant ta tête à droite, puis à gauche, pour nous attendrir... Mais nous ne te cédions pas... enfin juste quelquefois...

    Et à chaque noël, ou même pendant nos dînners en amoureux papa et moi, tu participais, j'approchais ta chaise de la table... et tu étais calme, tranquille, serein. Tu te sentais faisant partie de la famille et c'était normal ! On adorait t'avoir tout le temps à côté de nous comme çà ! Tu étais mignon, sur ta chaise... retournant ta petite tête de temps en temps pour réclamer une papouille... "grout", que tu me répondais pour me remercier... Comme çà me manque tout çà... A table, tu étais à ma gauche, tout à côté de moi... Je mangeais et je te faisais des papouilles... c'était tellement bien !

     

    Parfois, tu étais un peu étrange... et on a compris çà une fois que tu n'étais plus là... Je m'en veux, je regrette tellement de ne pas avoir compris !

    Tu étais à côté de nous... et d'un coup, hop tu partais à l'autre bout de la maison, soit dans la chambre, soit au salon... et tu miaulais si fort, si fort... comme si quelqu'un était en train de faire du mal... tu faisais çà tellement souvent... et je ne comprenais pas.... Je suis vraiment indigne de toi !!!

    J'ai compris, maintenant... et je l'ai compris à la suite de ces dernières vacances.

    Tu adorais être dans les mobil-home... pourquoi ? Bah tout simplement parce que tu pouvais être n'importe où tu voulais... tu nous voyais... tu te sentais proche de nous ! Tout bêtement !

    En fait, quand tu miaulais ainsi, en partant de près de nous... c'est que tu voulais aller t'installer ailleurs... mais nous avoir à tes côtés quand même, tu nous réclamais tout simplement... Je m'en veux tellement de ne pas avoir compris çà... Je t'aurais suivi et je t'aurais fait des papouilles là où tu voulais aller... je l'aurais fait avec plaisir... si seulement j'avais compris ! J'ai pourtant posé cette question à beaucoup de monde, personne n'a su me répondre... mais moi, je suis sûre que c'était çà. Tu voulais être avec nous, là où tu voulais être... simplement !

    Je ne comprenais pas pourquoi, alors que tu étais ronronnant à côté de nous, tu allais "gueuler si fort" au loin... je me suis posé la question tellement de fois et je t'ai grondé en plus ! Je savais que tu voulais être à côté de nous, alors je te faisais revenir où on était... et au bout d'un moment, tu ronronnais à nouveau, tout heureux... mais si j'avais sû, je t'aurais accordé quelques minutes de câlins, là où tu voulais être...

    Pardonne-moi, mon Titi de ne pas avoir compris à temps !

    Au moins, j'ai la consolation de toutes ces vacances en mobil-home où tu te prélassais sur la banquette recouverte à cause des poils... tu allais à droite, à gauche... ronronnant... t'installant ici ou là... te contortionnant sur le dos de contentement... Ou bien tu allais dans une des chambres... nous regardant de loin en fermant doucement les yeux... heureux... Mais pourquoi je n'ai pas compris çà avant ???

     

    Enfin... de toutes façons, lorsque tu revenais, tu étais content quand même... alors çà me rassure quand même un peu... tout de même !

     

    Un chat, c'est indépendant, m'avait dit la dame qui t'a amené dans ma vie !!!

    Eh bien elle ne te connaissait pas !

    Tu étais tout sauf indépendant... tu nous cherchait tout le temps, tu adorais être avec nous partout... tout le temps... Et nous, on adorait çà aussi !

     

    Le soir, tu étais sur un canapé, nous sur l'autre, face à toi... tu n'étais content que lorsque tu nous avais tous les deux face à toi. S'il en manquait un, tu allais nous chercher là où on était en miaulant... On se faisant enguirlander en plus !!!

    Parfois, quand je prenais ma douche après le dinner... et que papa était déjà au canapé... tu venais m'attendre à la porte de la salle de bains... assis ou couché devant la porte. Tu ne voulais pas aller dans la salle de bains, tu avais trop peur de l'eau et surtout du séchoir à cheveux ! Et lorsque je ressortais, tu te remettais debout... je tapais dans mes mains en disant tendrement "on y va ?" Et tu trottinais à côté de moi, tout content, jusqu'au salon... où je m'assayais sur le canapé, et toi, tu allais te détendre sur le tien...

     

    C'est vide, mon petit amour, c'est vide le soir sans toi... tellement vide !

    Pourquoi la vie a voulu t'emmener, toi qui me donnait tant de bonheur ?

     

    Tu me manques d'une façon si atroce que parfois, j'ai l'impression d'étouffer... je pleure, les larmes coulent en continu sans sembler vouloir s'arrêter. Tu étais vraiment important dans ma vie. Je t'aimais tellement... pardon... je t'aime tellement. Car je t'aime fort fort !

     

    Je vais te raconter, au fur et à mesure de mes écrits, comme çà me viendra...

    J'ai envie de me souvenir de tout... de ne rien oublier. C'est capital pour moi !

     

    Mon bébé d'amour... ma vie n'est pas belle sans toi...

    Comment vais-je faire pour continuer ?

    Chaque matin, je me réveille en pleurant avec un noeud au ventre.

    Chaque soir, je m'endors en pleurant après t'avoir envoyé plein de bisous en soufflant dans mes mains... et t'avoir embrassé sur la photo qui est à côté de ta petite urne...

    Je t'aime tant. Je n'arrive pas à me passer de toi !

    Je n'arrive toujours pas à admettre cette maudite maladie.

    Qui t'a arraché à moi si vite, si soudainement... si atrocement !

    Je n'arrive pas à oublier notre dernière nuit, tes souffrances. Je souffre !

    Les médicaments m'empêchent de pleurer plus souvent, mais un poids énorme pèse sur mon coeur et mon ventre... C'est le vide en moi ! Et quand je réalise à nouvea que je ne te reverrai plus, çà me tue, çà me tue. Je suis juste anéantie !

     

    Tu me manques tellement fort !

    J'ai encore eu une crise de larmes cet après-midi... ne supportant plus ton absence !

    Je sais, je ne devrais pas te dire çà, tu n'aimerais pas me voir comme çà.

    Mais c'est trop dur, pour moi... je ne peux plus avoir le bonheur de te voir !

     

    Tes beaux yeux verts, qui me manquent tant...

    Ton pelage si brillant, où j'aimais tant enfouir mes mains, mon visage !

    Tes miaulements... c'est si silencieux ici...

    Tu n'es pas là, tu es parti définitivement... et çà me fait si mal !

     

    J'espère que tu as bien profité du soleil, aujourd'hui...

    Que tu t'es prélassé sur le dos, sur ton beau nuage blanc...

    J'espère que ton beau paradis blanc t'apporte la paix que tu mérites, mon ange !

    Je t'aime tellement, tu me manques tellement.

    Pourquoi faut-il que l'on soit privés l'un de l'autre.

    J'ai l'impression d'être seule.

    Je sais que je ne le suis pas... mais je me sens seule sans toi !

    Tu as tellement habité ma vie, mes lieux de vie, mon coeur... pendant toutes ces années, j'ai tellement fait tout en fonction de toi, je sens un vide tellement énorme en moi...

    Je n'ai jamais envie de terminer quand je t'écris... j'en écris encore et encore.

    Comme si je n'avais pas envie de quitter ce petit lien qui nous unit ici...

    Alors je te dis que je ne te quitte pas, je te dis juste à demain mon bébé !

    Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai toujours, où que je sois, où que tu sois !

    De doux bisous s'envolent de mes mains et se posent sur toi, tout tendrement !

     

    Je t'aime, mon bébé !

     

    Ta petite maman tellement triste sans toi...

    « J'hallucine !!!Titi fait câlin à maman ? »

  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Juillet 2009 à 14:10
    liliane
    Depuis que j'ai découvert votre blog, j'y viens régulièrement mais je n'arrive pas à publier de commentaire ; ceci est un essai qui j'espère va passer...amitiés
    2
    Lundi 27 Juillet 2009 à 14:17
    liliane
    Ca y est, ça fonctionne...je fais suite à mon premier message. Je viens régulièrement sur le blog d'Ulysse, et je prends beaucoup de plaisir ; vos textes sont magnifiques, ils expriment tout l'amour que vous lui portez, et malheureusement toute votre souffrance. Je vous comprends, pour avoir perdu mon petit Saxo (un Shi-tzu) le 28 Novembre 2005, un déchirement ! seul le temps adoucira votre douleur, mais c'est très très long. Votre Ulyse était magnifique, une boule d'amour. Je vous souhaite du courage, du soulagement. Amitiés. Liliane-Saxo-Boul
    3
    Lundi 27 Juillet 2009 à 14:28
    Dulce
    Je comprends... Je devrais peut-être faire un petit tutoriel, expliquant... vous n'êtes pas la seule à me dire çà... merci ! En tous cas, c'est bien passé...
    4
    Lundi 27 Juillet 2009 à 14:34
    Dulce
    Liliane, votre commentaire me fait un immense plaisir... car c'est vraiment dur pour moi de faire mon deuil. Je n'y arrive pas. Je n'arrive toujours pas à accepter que mon petit amour n'est plus là. Rien qu'à midi, je l'ai appelé pour lui donner à manger... c'était instinctif... encore au bout d'un mois ! Grosse crise de larmes, bien sûr...
    Merci pour tout ce que vous me dites... çà me touche beaucoup... j'écris à mon Titi vraiment ce que je ressens... je suis consciente de me répéter, mais c'est un peu voulu que je laisse ainsi, car dans mon quotidien, je me répète régulièrement pour l'appeler... chaque matin... parfois à des moments de la journée où j'arrive à penser à autre chose... çà revient en flash ! C'est ainsi... je pense que tout le monde passe par là...
    Un déchirement, vous avez dit le mot. Un vide et un déchirement à l'intérieur... un poids immense partout en moi...
    Il me semble que j'ai vu des commentaires de vous sur le joli blog de Catherine et Patrick à leur beau Roméo... J'ai aussi visité votre blog, mais je n'arrive pas toujours à y accéder... je n'ai pas encore très bien compris le principe de vos blogs... mais je vais voir si j'y arrive mieux...
    Merci de vos mots de soutien... ils apaisent un peu la douleur qui reste à vif, malgré le temps qui passe...
    Amitiés... et à bientôt...
    5
    Lundi 27 Juillet 2009 à 22:24
    Bonsoir Dulce,
    Encore de magnifiques photos de votre Titi. Ah le sapin de Noël, j'en ai des souvenirs, et pas tristes !.....Allez voir sur le blog, il y a "Titi et le sapin de Noël". Mais les photos ne sont pas si réelles que le vécut..... Finalement, nous avions opté pour des sapins artificiels (moins dangereux), mais Titi aimait bien aller fouiner dedans ....
    Votre Titi semblait bien intéressé aussi par le sapin. Ils sont bien tous pareils. Dès qu'il y a quelque chose de nouveau ....
    Tout cela nous manque tellement. Un rien fait ressurgir des souvenirs. Hier après-midi, nous avons sorti les valises, et dans une, il y avait l'assiette de vacances de notre Titi. Pourtant, je le savais, mais les larmes ont coulé à n'en plus finir ....
    C'est pourquoi Dulce, je vous comprends ....
    Je pense souvent très fort à vous parce que je sais que votre Titi vous manque, je sais que cela fait très mal, et je sais qu'il faut beaucoup de temps .....
    Je vous embrasse.
    Tout plein plein plein de bisous à nos petits coeurs, nos bébés, nos petits anges ...

    PS :Dulce, j'ai rêvé ou bien vous aviez mis un hommage pour votre Titi sur le site 30 millions d'amis ? au moment où je voulais écrire, je ne l'ai plus vu ! ....
    6
    Lundi 27 Juillet 2009 à 22:25
    Dulce
    Bonsoir Huguette...
    Oui, mon Lilys adorait apprécier le sapin, et la crèche... sans y toucher pourtant... Il regardait... de temps en temps comme çà l'intriguait, il voulait toucher, mais çà se renversait... mais c'est tout ! J'adorais le voir ainsi... vraiment !
    Il y a des moments où çà va... enfin çà va un peu... j'arrive à faire le vide un peu dans ma tête... et puis d'un coup... çà retombe en moins d'une seconde... C'est encore trop tôt, vous l'avez dit... exactement !
    Aujourd'hui, je n'ai même pas osé regarder ses photos pourtant étalées sur la table de la salle à manger... je sais que si je vais les regarder, je vais replonger dans les larmes !
    Non, je ne risque pas de l'oublier mon petit amour... je l'aime trop pour çà... mais qu'est-ce qu'il me manque... oh la la !
    Je vous embrasse, Huguette... merci !
    7
    Lundi 27 Juillet 2009 à 22:55
    Dulce
    Oh Catherine... oui, les sapins !!! Moi, j'en ai toujours eu un artificiel, et depuis que j'ai mon Titi en plus... ils ont le même âge... J'ai étrenné mon sapin, celui que vous voyez, ce noël-là... et mon cadeau est venu avec... le plus beau cadeau que j'ai pu recevoir de toute ma vie... Un merveilleux cadeau. L'une des photos que j'ai retrouvé, il se trouve en dessous... si petit... si mignon !!!
    Mon Lilys ce noel là a grimpé dans le sapin et me l'a fait tomber... j'avais beaucoup rigolé quand je l'ai retrouvé dedans... il a eu tellement peur le pauvre ! Je ne sais pas ce qui s'était passé avec lui, mais il était un grand peureux... il avait peur de tout quand il est arrivé et encore longtemps après... même des volets que je fermais... çà me faisait de la peine pour lui, je me demande s'il avait été maltraité avec ses frères et soeurs...
    Je l'ai vite calmé ce jour-là... et j'ai beaucoup ri quand même... j'en ai profité pour l'entourer de guirlandes et prendre une magnifique photo de sa petite bouille aux yeux verts... je craquais complètement dessus... je n'avais plus d'idées noires... finies, balayées... j'étais heureuse de rentrer à la maison... pour jouer avec lui, pour en prendre soin !
    Oh Catherine, il me manque tellement !!! Je comprends... un petit rien... un rien... un rituel... un objet, un instant... un flash et hop, les larmes viennent d'on ne sais où...
    Je n'arrive pas encore à croire qu'il ne sera plus jamais là... c'est quand je réalise que tout flanche ! J'arrive à avoir quelques instants de paix, quand je m'occupe de son blog, quand je parcours les forums, les sites, les refuges, pour voir, pour lire... pour simplement ne pas me sentir seule... mais parfois, je tombe sur des mots et les larmes recoulent... et hop, çà reprend !!!
    Cà va me prendre du temps...
    Mon mari aimerait bien en prendre un autre... moi je ne peux pas... mon mari n'a pas et ne veux pas oublier notre cher Titi... mais il a besoin d'une présence... et puis parfois, hop, il change d'avis en regardant les photos, en se rendant compte combien Lilys avait mis la barre très haut...  On ne peut pas en prendre un... même si on craque pour certains dans les refuges qui voudraient bien trouver une maison... Mais il faut qu'on soit libre dans nos têtes, dans nos coeurs, dans nos vies pour lui... Ce qui n'est pas le cas !

    Non, vous n'avez pas rêvé... j'ai bien mis un hommage sur 30 millions d'amis pour mon Titi, mais comme je l'ai modifié, il est en cours de validation...
    En fait moi, je le vois, mais comme il y a une mention dessus, je me demandais s'il était visible pour les autres ou pas... j'ai ma réponse...
    Il sera sans doute validé pour demain ou après demain...
    Merci de m'en avoir informé... comme çà je sais...
    J'ai tant besoin de parler de mon Titi... non pas pour le mettre partout... mais tant de pauvres petits êtres passent dans ce monde inaperçus, certains partent à quelques mois seulement... çà me fend le coeur... alors je veux lui rendre hommage... où je trouve que c'est bien... et je reporte ces hommages sur l'une des pages de ce blog... dans "à propos de ce blog", l'un de mes modules... comme çà je garde tout... çà me fait un peu de bien...

    Ils nous manquent tellement, nos petits amours, ils ont tellement rempli nos vies...
    Je suis vraiment désolée pour vous. J'ai bien pensé à vous... parce que je pense à moi quand çà m'arrivera de ne pas ressortir ses affaires... çà va me ravager, je le sens déjà d'avance ! Je vous envoie plein d'ondes positives, je vous comprends... je vous comprends... tellement !
    Comment se passer d'eux ? De tant de bonheur qu'ils nous offraient sans rien demander... ils nous rendaient au centuple ce qu'on leur donnait...
    Moi, çà me fait beaucoup de ben de tenir ce blog, de raconter mon Lilys... comment il était... ce qu'il a fait... les peurs, les bêtises qu'il a fait... qui nous ont fait rire ou pas... etc... Je vais raconter tout çà !
    Mon mari a numérisé les photos anciennes... je vais pouvoir les travailler pour publier ici... çà me rassure ! Il a toujours été si beau mon petit bébé d'amour... et il n'est plus là.
    Le moment d'aller me coucher approche et je commence à angoisser.
    Dès que mon Titi me voyait poser l'ordinateur, et que je tapais dans mes mains... je disais "Dodo ?"... et il répondait "grout"... et hop, il allait se cacher sous une chaise de la salle à manger... il attendait que j'éteigne la lumière du salon pour allumer celle de la salle à manger pour sortir pendant le laps de temps qui était sans lumière comme un jeu... d'un coup... il était marrant de faire çà... Et puis il me devançait dans le couloir en se retournant pour vérifier si j'étais là... et on allait se coucher... juste après mon mari...
    Tout ces rituels me manquent tellement fort !!! J'arrive dans la chambre et je pleure, je pleure aggripée à ses coussins préférés...
    Cà va s'atténuer... enfin j'espère !
    Je vous embrasse en vous remerciant pour votre présence et votre soutien... vraiment vous n'imaginez pas ce que vos commentaires m'aident vous et Huguette ! Ils me tiennent !
    J'envoie tout plein de bisous à mon p'tit coeur... à Roméo, à Nounours, à Ulysse, à Apollon... Ils doivent sûrement être bien, dans leur beau paradis... ils doivent être heureux... En tous cas, ils ne souffrent plus !
    Amitiés...
    8
    Mardi 4 Août 2009 à 14:42
    dine
    Bonjour à toi mon amie, tu vois je ne t'oublie pas, je suis toujours là, et je peux te dire qu'en plus me trouvant en Bretagne c'est peut être bien plus encore, pour te dire que je n'ose pas t'envoyer une carte d'ici, de peur de raviver encore cette plaie ouverte. J'ai regardé ton montage vidéo, j'en vois souvent avec des slides, je ne connais pas, chacun son truc, en tout cas c'est très beau. J'espère que toutes ces douleurs s'estomperons pour toi, dirais-je même le plus vite possible pour ne laisser la place qu'au bonheur de l'avoir connu et de tous ces instants vécu ensemble. Je t'envois mille doux calins Dulce, je te dis à bientôt. Prend bien soin de toi en tout cas. Bye
    9
    Mardi 4 Août 2009 à 17:43
    Dulce
    Bonjour à toi Dine... Eh oui, je comprends... et de plus, j'en ai acheté, des cartes postales... là-bas... Je te remercie beaucoup pour ton soutien, vraiment tu ne me lâches pas, et je te remercie pour tous les sms, tous les messages, ta carte. Cà me touche beaucoup !
    J'ose te demander quelque chose... mieux, bien mieux qu'une carte postale...
    J'ai créé un hommage à mon Lilys... une feuille à imprimer et à laisser à des endroits stratégiques, genre une animalerie, un parc où on promène des chiens... des endroits susceptibles de passage de personnes aimant les animaux.
    C'est un peu comme le livre baladeur... j'en ai déjà laissé, à Trégastel...
    Si tu as envie ou si tu le peux... d'en imprimer une ou deux... et de les laisser à des endroits que tu juges bien pour çà... je t'assure que çà me ferai vraiment plaisir...
    C'est un hommage à mon Titi, pour que les gens sachent que les chats ne sont pas toujours si indépendants que les gens veulent bien le penser... C'est aussi pour faire vivre un peu mon Titi malgré tout, à me fait du bien...
    Voici le lien où se trouve ce message : HOMMAGE A LILYS
    Ce n'est pas directement le texte sur mon blog qui est à imprimer, mais à la fin, il y a le lien qui mène à ma lettre... c'est sous Word avec 2 photos de lui...
    Si tu le peux bien sûr... car aucune obligation, çà va de soi
    Tu es au bon endroit justement... tu pourrais souffler des bisous à mon petit amour pour moi ? Merci infiniment !
    gros gros bisous à toi mon amie... merci pour tout !
    10
    Mardi 4 Août 2009 à 20:01
    dine

    Re... j'ai déjà enregistré la lettre dans mon pc et je vais voir avec ma belle soeur pour la faire imprimer, car n'étant pas chez moi, il faut que j'utilise sont imprimante. Mais je vais faire le nécessaire, y a pas de souci, je ferais de même à Strasbourg. Je dépose mille doux bisous Dulce et je te dis à bientôt, pour moi ce n'est pas le top, avec une petite chute de moral mais ça arrive, ça part et ça revient. A bientôt, prend soin de toi

    11
    Mardi 4 Août 2009 à 20:09
    Dulce
    Oh Merci mon amie... mais seulement si tu peux, hein... Tu sais comment je suis, tu me connais assez pour savoir que ce n'était qu'une demande. Seulement si tu peux... c'est important !
    Pour ton moral, qu'est-ce qui ne va pas ? Tu sais que ce n'est pas parce que je ne vais pas bien que je ne suis pas là... hein ! Tu as mon mail, si çà va pas, tu peux m'écrire... C'est à toi de voir... Gros gros bisous et merci pour tout.... Je t'embrasse !
    12
    Huguette
    Lundi 8 Octobre 2012 à 16:25
    Eh alors Ulysse as-tu réussi à attraper les boules sur le sapin? Tu as trouvé çà très beau.
    Bonsoir Dulce,
    Les photos de votre Ulysse sont toujours aussi belles. Il avait l'air intrigué par le sapin. Il sont tous curieux dés qu'il y a quelque chose de nouveau. Le mien aussi quand je mettais les guirlandes , il s'en faisait presqu'un collier, il était marrant. Il avait aussi ses cadeaux pour ses anniversaires et noël. Il jouait un peu avec et après il préférait jouer avec un boule de papier.C'est vrai que tous ces moments nous manquent mais vous verrez avec le temps çà s'apaisera. De toute façon on ne peut pas les oublier. Le fait de parler d'eux nous soulage un peu.
    Je vous embrasse et bisous à Ulysse
    Huguette
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :