• Tu me manques, y'a rien à faire...

     

    Copie-de-033.jpg

     

    Mon Nounoune... si tu savais comme tu m'as manqué, aujourd'hui...
    J'ai cru devenir folle, comme le jour où tu es parti...
    Je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer aujourd'hui...
    Tous les souvenirs montent et m'étranglent... tu me manques beaucoup trop.
    J'ai anesthésié la douleur horrible de ne plus te voir...
    mais là, elle est revenue en force !
    J'ai hurlé mon chagrin, tout à l'heure...
    dans un mouchoir, pour ne pas faire peur aux petits...
    J'ai envie d'aller au sommet d'une montagne et de hurler hurler hurler
    MA PEINE... MA DOULEUR... MON CHAGRIN...

    Tu étais mon bébé, et tu me manques...
    J'aimerais tant t'entendre...
    J'ai vu ce texte, sur facebook, l'autre jour... je l'ai publié pour toi et Choupy, sur mon mur, mais aujourd'hui, il est tout indiqué pour toi !

    "J’aimerais que le paradis soit équipé d’un téléphone pour entendre ta voix à nouveau. J’ai pensé à toi aujourd’hui, j’ai pensé à toi hier et la journée d'avant aussi. Je pense à toi en silence, je mentionne souvent ton nom. Tout ce que je possède se trouve dans ma mémoire et une photo dans un cadre…. Dieu t’a dans ses bras, je t’ai dans mon cœur..."

    Oui, j'aimerais tant prendre ce téléphone... pour t'appeler, et pouvoir t'entendre... entendre tes "grout"... tes ronrons... au moins çà...
    Dieu t'a dans ses bras, il en a, de la chance... c'est si bon, de t'avoir dans les bras, mon coeur... J'ai connu çà pendant 12 ans 1/2 et c'est du pur bonheur...
    Que Dieu te garde et prenne bien soin de toi, en m'attendant, car un jour je viendrai te retrouver pour ne plus te quitter, plus jamais, jamais, jamais...
    Nous resterons unis comme nous l'avons été pendant ces années de bonheur...

    J'aime penser que tu me regardes par la fenêtre de ton paradis, comme tu le faisais à la maison...
    J'aime imaginer que tu me vois, que tu me "souris" avec tes magnifiques yeux...
    J'aime imaginer que tu es heureux et en paix, dans ta douce chaleur paradisiaque !

    Tu me manques... et toutes les années qui me séparent encore de toi vont être difficiles, mon coeur... car une douleur telle que celle que je ressens ne fait que s'anesthésier... Elle se réveille tôt ou tard, à certains moments...

    Pourquoi aujourd'hui ??? Ne me le demande pas, je n'en sais rien...
    Tu me manques d'une façon si cruelle que çà me fait mal physiquement !

    Il devrait exister un moyen de communiquer entre nos deux mondes... pour apaiser cette souffrance de ce manque ! C'est terrible, horrible... insupportable !!!

    Oh mon bébé... ULYSSE... ULYSSE... OH MON ULYSSE... MON LILYS... MON BEBE

    Je t'aime à tout jamais... d'un amour incommensurable, profond et indestructible... ♥ ♥ ♥

     

     

    Ta maman si malheureuse, sans toi

     

    « Tu me manques si fort...Il est mort, le soleil................. »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Août 2011 à 21:43

    vous êtes quelqu'un de vivant, et qui est resté vivant.

    Il y en a tant qui cessent de l'être, et plein qui ne l'ont jamais été. Je me suis toujours étonné que tout le monde ne se suicide pas à l'age de 12 ans (lâge de raison, l'âge ù on commence à comprendre la situation, et où on est encore un être conscient et vivant).

    2
    Vendredi 5 Août 2011 à 22:41
    Dulce

    Oui... je suis restée vivante... mais j'ai une partie morte en moi... malgré tout. Il y a une partie de moi qui est partie avec mon Lilys dans un autre univers. 

    Pendant de nombreux mois, j'étais en dépression, consumée par la douleur et le chagrin, le coeur en vrac... 

    Et puis j'ai compris que mon petit ange guide désormais ma vie !

    Il a envoyé à moi des petits êtres si gentils, si "comme lui"... 

    Je ne voulais plus d'animaux, mais vraiment plus et je me fâchais quand on m'en parlait ! Du plus profond de moi, je le dis vraiment honnêtement... JE N'EN VOULAIS PLUS DU TOUT... car je ne voulais plus souffrir et surtout, je ne voulais pas remplacer mon bébé...

    Et puis bien malgré moi, j'ai une minette qui est arrivée à la maison, un jour de neige, en train de mourir... Que vouliez-vous que je fasse ? Je l'ai recueillie, je l'ai sauvée, et je l'ai aimée tout de suite... 

    Mon bébé savait que je n'aurais JAMAIS JAMAIS été dans un refuge ni où que ce soit, pour adopter un autre petit être... Alors il me les a envoyés ! Plusieurs chats ont ainsi investi ma maison... J'en ai au total 11... et une dernière vient d'arriver. Je cherche encore ses maîtres, mais personne ne la réclame, personne ne téléphone... 

    J'en ai eu un autre l'année dernière, que j'avais sauvé d'un lourd lourd coryza... (2 mois)... et qui a fini par partir tout de même d'un cancer... il n'avait qu'un an et demi...

    Tous ces petits chats sont des chats errants, perdus, malades... 5 sont nés chez moi, d'une maman errante. J'ai fait adopter la maman et l'une de ses petites... Les autres 4 sont ici... 

    Je les aime tous d'un amour inconditionnel... je les aime comme mes enfants... 

    Mais mon Lilys, c'est un amour que je ne peux même pas expliquer... si fort, si..... si.... infini... si inexpliquable !

    Mes mimis ont tous un trait de caractère particulier de mon bébé... tous !

    Il y a des choses qu'il ne sert pas à grand chose d'expliquer ! C'est ainsi... c'est tout !

    Et grâce à mon bébé, je revis... car il est là, en chacun de mes mimis......... oui, il est là, quelque part, autrement............ 

    Comme je l'aime............. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :